mine-735x400

Le gouvernement congolais retire ses objections sur la vente de la mine de Tenke au chinois Molybdenum. Le mineur d’Etat congolais s’était opposé à des accords de vente à l’entreprise chinoise. Le Ministre des mines a annoncé que l’Etat n’avait plus d’opposition quant à ladite vente.

Le ministre des Mines, Martin Kabwelulu, a déclaré qu’il avait écrit à toutes les parties reconnaissant les accords conclus par la minière Gécamines pour régler les objections aux ventes et indiquant que l’État n’avait plus d’opposition.

A la base de ce litige, L’américain Freeport et le canadien Lundin qui avaient acceptés en mi-2016 de vendre leurs participations dans la mine de Tenke au chinois Molybdenum. Ils se sont vus opposé par le Congolais Gécamines qui détient 20% de ladite mine. Le montant de la vente s’élevait à 3.8 milliards de dollars.

 

Avec le nouvel accord, Lundin et Freeport pourront quitter l’exploitation minière du Congo sans opposition. Parmi les conditions énumérées dans le nouvel accord, le versement d’une indemnité à Gécamines (Montant non divulguer) et son droit à plus de consultations et de contrôle en cas de nouvelle vente des actifs. 

Share Button