nominations

La Banque africaine de développement (BAD) vient d’annoncer la nomination de Dr. Anthony Nyong au poste de Directeur du changement climatique et de la croissance verte de l’institution, avec effet au 1er janvier 2017. De nationalité nigériane, Dr. Nyong, est titulaire d’un doctorat en géographie de l’Université McMaster, Ontario, au Canada et d’un diplôme de troisième cycle en Commerce mondial de l’Oxford University, au Royaume‑Uni.

Nommé co-lauréat du Prix Nobel de la Paix en tant que contributeur au Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat en 2007, il a été recruté à la BAD en 2008, comme l’un des premiers spécialistes du changement climatique et a mis sur pied les premières initiatives de la Banque en matière de changement climatique.

Il y’a aussi la nomination de Ousseynou Nakoulima au poste de Directeur de l’énergie renouvelable et de l’efficacité énergétique. Sénégalais, M. Nakoulima est titulaire d’un Master en administration des affaires de la Harvard University Business School (États-Unis), d’un Master en ingénierie et d’un Master en mathématiques appliquées de l’École polytechnique et de l’École des mines de Paris. Il a occupé le poste de Directeur du Fonds vert pour le climat en Corée depuis 2014.

Autre nomination, celle de Wale Shonibare au poste de Directeur des solutions financières, de la politique et de la régulation de l’énergie, avec effet au 9 janvier 2017. Le nigérian Wale est titulaire d’un MBA de l’Imperial College de l’Université de Londres et d’une licence en génie civil de l’Université de Glasgow.

Ce n’est pas tout. Car, Astrid Manroth devient Directrice aux partenariats transformateurs pour l’énergie, avec effet au 15 février 2017. Cette allemande est titulaire d’un MSc en économie politique européenne de la London School of Economics and Political Science (Londres, Royaume-Uni) et d’une maitrise de la Koblenz School of Corporate Management, Otto-Beisheim-Graduate School (Allemagne).