Par  Ndeye Magatte Kebe 

thumbs_m_c_de08741714100652a872d2fc306082d9

En 2017, l’Afrique subsaharienne devrait enregistrer une croissance modeste de 2,9%, la région continuant de s’ajuster à la baisse des prix des produits de base, indique la Banque Mondiale dans son rapport rendu public mercredi 11 janvier 2017.

Selon le rapport, la croissance en Afrique du Sud et chez les exportateurs de pétrole devrait être plus faible, alors qu’elle devrait rester solide dans les économies ne dépendant pas étroitement des ressources naturelles.

« En Afrique du Sud, les prévisions donnent une croissance en légère hausse, à 1,1 %, en 2017. Le Nigéria devrait sortir de la récession et rebondir pour croître au rythme de 1 %. En Angola, la croissance devrait être de 1,2 % », explique la même source. 

Par ailleurs, la croissance économique mondiale devrait s’accélérer modestement pour atteindre 2,7% en 2017 après le creux de l’après-crise, l’an passé, grâce à la diminution des obstacles à l’activité dans les marchés émergents et les économies en développement qui sont des exportateurs de produits de base, et à une demande restant robuste dans les pays importateurs.

Dans les économies avancées, la croissance devrait légèrement progresser pour s’établir à 1,8 % en 2017, selon l’édition de janvier 2017 de Global Economic Prospects, qui analyse les perspectives pour l’économie mondiale.