nanaaddo

Le nouveau président du Ghana, Akufo-Addo, a réitéré, samedi 7 janvier 2017 lors de son discours d’investiture, sa  promesse de relancer l’économie et de créer des emplois.

Pour y parvenir, l’ancien procureur compte sur “un secteur privé dynamique pour stimuler la croissance et créer des emplois.»

Akufo-Addo envisage également d’encourager l’exploitation de la bauxite et résoudre les problèmes énergétique auxquels fait face le pays depuis trois ans. “Nous allons réduire les impôts pour relancer l’économie”, a-t-il martelé. “Il est temps de rêver à nouveau. Le Ghana est de nouveau ouvert aux affaires”. Un rebond de l’économie ghanéenne pas gagné d’avance.

La  croissance du pays est passée de 7.3% en 2013 à 3.9% en 2014 puis 3.5% en fin 2015 et, face à ce tableau décroissant, il faudra plus que des promesses pour inverser la donne.

Vainqueur aux élections de décembre, Akufo-Addo campe sur  ses promesses de campagnes. Mais tiendra t-il la corde face à une conjoncture volatile et dictée par le marché extérieur?

Ce contenu pourrait également vous intéresser