Par Abdoulaye Sow

importations-de-riz

Les moulins à grains du Zimbabwe demandent au gouvernement l’arrêt du plan visant à imposer une taxe de 15% sur les importations de riz. La réaction des meuniers a fait suite à la présentation du budget 2017 du ministre des Finances, Patrick Chinamasa.

Le ministre des Finances a proposé de ramener la TVA sur les céréales, qui a été supprimée en 2009, mais l’exécutif semble divisé sur cette question. Le représentant de l’Association des Meuniers du Zimbabwe, Tafadzwa Musarara a déclaré dans une lettre rapportée par Bloomberg « qu’une réintroduction de la taxe sur la valeur ajoutée déclenchera immédiatement une augmentation de prix d’au moins 15% et réduira la demande d’environ 40% ».

 La consommation de riz a quadruplé depuis 2009 atteignant 200 000 tonnes métriques. La céréale bat à plate couture le maïs et le blé faisant d’elle «l’hydrate de carbone le plus rentable sur le marché», selon l’association des meuniers.

Share Button