aaeaaqaaaaaaaafwaaaajgu3zjm2ztfmlwi3ytitndvjzs05mwfhlwm1mtnhy2y4y2yxna

Pour la vente et l’acquisition du pétrole pour l’année 2017-2018, le Nigérian National Petroleum Corporation (NNPC) a indiqué dans un communiqué publié mercredi 04 janvier que 39 soumissionnaires ont été choisis. C’est pour un contrat d’une durée d’un an à partir du 1er janvier pendant douze cycles consécutifs de distribution de pétrole brut.

La liste comprend 39 soumissionnaires dont 18 entreprises nigérianes, 11 acteurs du commerce international, 5 raffineries étrangères, 3 compagnies pétrolières nationales et 2 branches commerciales de la NNPC.

Pour rappel, à l’ouverture de l’appel d’offre le 26 novembre 2016, le directeur de NNPC, Maikanti Baru, avait promis au public que le régulateur suivrait le processus et garantirait la transparence et l’équité du processus de sélection.

 

Le pétrole qui reste le principal nerf de l’économie du Nigeria a considérablement chuté depuis 2014. En août 2016, le ministre du pétrole nigérian, Emmanuel Ibe Kachiwu avait déclaré que la production pétrolière du pays était tombée à 1,56 millions de barils par jour en raison des explosions de pipelines provoquées par des manifestants du Delta du fleuve Niger.

Ce contenu pourrait également vous intéresser