Par Ndéye Magatte kebe

photo_6002_11451762

Le rapport 2014 de l’Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE), publié mardi par le ministère des Finances (MINFI), indique que le trésor public camerounais a collecté au titre de recettes pour les industries extractives et du transport pétrolier une enveloppe de 842,37 milliards de FCFA.

Selon le  rapport, cette  somme a contribué à hauteur de 26,94 % dans le budget de l’État et à hauteur de 0,14 % à la création d’emplois au Cameroun.

En effet, 39 % de ces revenus soit 782,41 milliards de FCFA ont été alloués au budget de l’État, 60 milliards de FCFA restants ont été reversés à la Société nationale des hydrocarbures (SNH) ainsi qu’aux communautés pour leur développement.

Ces revenus ont connu une hausse dans les secteurs des hydrocarbures et du transport pétrolier tandis que les montants générés par le pétrole et les minerais ont progressé de 4 milliards de FCFA, passant de 807,2 milliards de FCFA en 2013 à 8 11,2 milliards de FCFA en 2014.

Le transport du pétrole assuré par la Cameroon Oil Transportation Company  (COTCO) via le pipeline Tchad/Cameroun a rapporté 29,4 milliards de FCFA à l’État en 2014 contre 19,16 milliards de FCFA en 2013, note  le document.

« Malheureusement, il n’en est pas de même pour le secteur des mines qui est passé de 2,5 milliards de FCFA à 1,8 milliard de FCFA en 2014, soit une baisse de  700 millions de FCFA », poursuit le texte.

Le rapport informe que dans le domaine des hydrocarbures, la production a connu par contre une augmentation en 2014 puisque l’or noir était en hausse de 23,95 pour cent, passant ainsi de 24,200 millions de barils de pétrole produits  en 2013 à 29,995 millions de barils en 2014.

Share Button