Ouverture ce lundi 19 décembre 2016 à Conakry de la 17éme réunion du comité des experts de l’organisation Mondiale des Douanes pour l’Afrique Occidentale et Centrale
Ouverture ce lundi 19 décembre 2016 à Conakry de la 17éme réunion du comité des experts de l’organisation Mondiale des Douanes pour l’Afrique Occidentale et Centrale

La Guinée abrite depuis ce lundi, la 17 ème réunion des experts de l’organisation Mondiale des Douanes pour l’Afrique Occidentale et Centrale (OMD/AO-AC). Ce rendez-vous qui, est une prise de contact et de travail préparatoire de la conférence des directeurs généraux des douanes de la région de l’OMD/AO-AC est placé sous le thème ‘’la douane numérique : pour un engagement progressif’’.

 

L’objectif de cette 17ème réunion était de parvenir à des recommandations pertinentes qui seront intégrées dans un document qui servira de manuel de repère pour tous les pays membres. Mais également préparer la réunion des directeurs régionaux des douanes prévue à Dakar en avril 2017. Pendant 3 jours, l’accent a été mis sur l’harmonisation des programmes afin de parvenir à un plan de développement commun et avantageux pour tous les pays membres de l’OMD.

 

des-experts-de-lomd des-experts-de-lomdD’après Toumany Sangaré « Les administrations des douanes de la région sont appelées à repenser leur méthode de travail pour faire face aux multiples défis qui les interpellent, notamment la facilitation du commerce et la lutte contre criminalité transfrontalière. Pour cela, seul un arsenal de solutions s’offre à elles. Il s’agit entre autres, de la mutualisation des éfforts surtout l’automatisation, la gestion du risque, l’utilisation du renseignement et le développement de la coopération avec le secteur privé » a déclaré le directeur national de la douane guinéenne.

 

Le Ministre guinéen du Budget, Mohamed Lamine Doumbouya y voit pour sa part une opportunité pour un éssor économique « la tenue de ces travaux traduit une volonté commune de faire des administrations douanières des piliers essentiels du développement économique et social des pays. Les douanes de notre région font face à de multiples défis qui les contraignent à se remettre en cause continuellement afin de se doter de capacités essentielles à l’accomplissement de leur mission. En d’autres termes, elles doivent tout simplement investir dans leur modernisation » a t-il suggéré.

A rappeler que l’Organisation Mondiale des Douanes est le guide et l’instance de régulation des administrations douanières à l’échelle internationale. Elle définit et adopte les orientations et les méthodologies à suivre afin de faire davantage de la douane un levier important dans le développement des pays membres.

 

La prochaine étape de ce processus se tiendra en Avril 2017 à Dakar avec la conférence des directeurs généraux des douanes de l’organisation mondiale des douanes pour l’Afrique Occidentale et Centrale, dont le but sera de discuter de la mise en œuvre des recommandations issues de la rencontre de Conakry, pour relever le défi de la modernisation de la politique douanière dans ces deux espaces régionaux.

Mamadou Aliou Diallo pour Financial Afrik