Par Ndeye Magatte Kebe 

awa_logo_ton_direct

La troisième conférence internationale sur l’Approche éco systémique de la gestion des pêches et de l’environnement marin dans les eaux ouest-africaines, ICAWA 2016, a été clôturée, jeudi 15 décembre 2016 à Dakar.

L’objectif principal de cette  conférence organisée  par  la Commission Sous Régionale des Pêches (CSRP), en collaboration avec l’Institut de recherche pour le développement (IRD),  était  de permettre aux Etats membres de la CSRP et aux partenaires de l’Afrique de l’Ouest et des pays du Nord de mettre en place des systèmes durables de gestion des pêches et de l’environnement marin basés sur des connaissances biologiques, écologiques, physiques, juridiques, économiques et sociales  de haut niveau.

Selon Babacar Ba, chef du département suivi et  contrôle de l’aménagement de la pêche à la CSRP, des recommandations ont été formulées au terme de cette rencontre internationale, allant dans le sens de la gestion durable des ressources mais également sur les effets des changements climatiques sur la ressource qui sont souvent très négatifs.

Parmi les recommandations qui ont été dégagées, on peut citer le renforcement de la coopération scientifique des Etats, le renforcement du dispositif juridique pour encadrer les activités scientifique au niveau de la commission sous régionale des pêches et la lutte contre la pêche non déclarée et non réglementée (INN) avec la possibilité d’intégration des systèmes du suivi automatiques des navires au niveau de la sous région afin de faciliter les activités opérationnelles, a fait savoir Babacar Ba.

La conférence était aussi le lieu de faire le point sur les résultats importants obtenus depuis 2013, dans le cadre de la lutte contre la pêche illégale, non déclarée et non réglementée (INN) dans l’espace de la CSRP dénommé  projet « AWA ».

Ce projet « AWA » qui s’achève en 2016  avait  pour objectif de développer une vision et les bases scientifiques pour une approche écosystémique de la gestion des pêches et de l’environnement marin en Afrique de l’Ouest en mettant particulièrement l’accent sur les petits pélagiques. 

Patrice  Brehmer, chercheur et coordonnateur du projet AWA au niveau sous régional, a laissé entendre que l’importance de celui-ci était de travailler à une meilleure compréhension du système de pêche avec une approche sous régionale appelé « approche éco systémique des pêche ».

Selon l’expert, les apports du projet AWA concernent surtout les aspects de recherche scientifique dans le secteur halieutique et  le cadre de l’environnement marin.

Le projet a permis entre autres de former  beaucoup d’étudiants de la sous région et de renforcer les capacités des centres de recherches et, par delà, tout ce qui tourne autour de la gestion durable des ressources, explique-t-il.

Patrice  Brehmer  informe par ailleurs que pour la deuxième phase du projet l’accent sera mis sur l’environnement au sens large, en prévenant les problèmes liés à l’érosion côtière,  pas seulement en proposant des mesures d’adaptation mais en essayant de comprendre en amont les processus qui régissent l’érosion côtière afin de proposer des solutions plus adaptées au niveau politique.

La troisième conférence Internationale sur l’ «Approche éco systémique de la gestion des pêches et de l’environnement marin dans les eaux ouest-africaines “ICAWA 2016” a été aussi l’occasion pour le Programme régional Go-WAmer  cofinancé par l’Union Européenne et le PNUD, partenaire de cette 3e Conférence ICAWA, de  procéder à la remise du ‘‘Prix de la conservation GoWamer2016’’ récompensant les meilleures initiatives de la sous-région en matière de conservation des ressources marines et côtières, de sécurité alimentaire ou de réduction de la pauvreté