group-photo-768x563Après la réunion des experts des pays membres de la CEDEAO qui s’est tenue dans la capitale guinéenne les 6 et 7 décembre, dont le but était de poser le diagnostic de la situation en matière de politique énergétique dans l’espace CEDEAO,  les ministres en charge de l’énergie des pays membres se sont à leur tour réunis ce jeudi 8 décembre pour adopter plusieurs résolutions concernant les politiques stratégiques pour une amélioration de l’accessibilité des populations de l’espace CEDEAO à l’énergie.

Cette 11eme rencontre des ministres s’est tenue à Conakry dans le contexte où le chef de l’État guinéen a été désigné par ses pairs comme le  coordonnateur pour la mise en œuvre du Plan d’électrification pour l’Afrique, a notamment rappelé le premier ministre guinéen, Mamady Youla, qui a présidé la cérémonie. Ces rencontres ont connu la mobilisation de grands acteurs africains et mondiaux du secteur de l’énergie, en l’occurrence  l’Agence Internationale des Energies Renouvelables (IRENA), la Compagnie de Transport régional d’électricité (TRANSCO CLSG), l’Unité Intérimaire d’Exécution de l’Initiative Africaine des Energies Renouvelables (UIE-IAER), l’Association des Raffineurs Africains (ARA) et l’Association des Producteurs de Pétrole Africain (APPA).

Dans le sillage des travaux effectués par les experts, les ministres ont à leur tour adopté des résolutions, tout en prenant en compte les recommandations faites par les ces derniers. Les ministres en charge de l’Energie ont ainsi adopté  :

” les résolutions relatives à la politique bio-énergetique de la CEDEAO; la politique de la CEDEAO sur l’intégration du genre dans l’accès à l’énergie et à la stratégie d’éclairage efficace de la CEDEAO; la résolution relative à la mise en œuvre du cadre de suivi et de reporting des plans d’actions nationaux d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique ainsi que les objectifs en matière d’énergie durable pour Tous (SE4ALL); la résolution relative à l’initiative pour le couloir Ouest-Africain de l’Energie propre, la résolution relative à l’adoption de la Directive sur l’efficacité énergétique dans les bâtiments de la CEDEAO, celle relative à la résolution des problèmes affectant le Gazoduc de l’Afrique de l’Ouest ; celle relative à l’amélioration des spécifications des carburants utilisés dans l’espace CEDEAO et la recommandation de l’intégration éfficace des questions du genre dans les différents projets et programmes Energies de la CEDEAO, compte tenu des retombées bénéfiques pour les populations et les économies des pays de la région”


Mamadou Aliou Diallo

Ce contenu pourrait également vous intéresser