rs31622_jg13052916450222-lpr-592x296

Selon une note d’information publiée jeudi 8 décembre, un emprunt obligataire de 150 milliards de francs Cfa (environ 228 millions d’euros) est entrain d’être arrangé pour le compte de l’Etat congolais par Financial Capital (firme financière fondée par le Camerounais Serge Yanic Nana), Attijari Securities Central Africa (société de gestion d’actifs créée au Cameroun par le groupe bancaire marocain Attijariwafa) et EDC Investment (branche investissement du groupe Ecobank).

Rémunéré au taux de 6,5%, avec une maturité de 5 ans, cet appel public à l’épargne devrait être lancé sur la BVMAC (bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale). Ce sera la toute première opération de mobilisation de fonds lancée par ce pays sur le marché des capitaux sous régional.

Le Congo qui tire plus de 50% de ses recettes publiques du pétrole, veut à travers cet emprunt obligataire (lancement prévu ce mois de décembre), atténuer ses difficultés financières.

La participation des investisseurs camerounais à cette opération est très attendue par les autorités congolaises, a-ton appris. Car, il est difficile de réussir une opération de levée de fonds dans la zone CEMAC sans les investisseurs camerounais.

La raison ? Ce pays  dispose, à lui tout seul, 40% du tissu industriel de la zone CEMAC, mais aussi il abrite 13 établissements bancaires et une trentaine de compagnies d’assurances liquides et en quête d’opportunités de placements rentables.