Par Amadou Seck

003411420a0ad217f1a86a8e3f71db1012c540c0arc614x376w1200

Sur un financement conjoint Etat Mauritanie/Fonds Arabe pour le Développement Economique et Social (FADES), d’un montant de 18 milliards d’ouguiyas, soit 50 millions de dollars us,  il sera bientôt réalisé à Nouakchott une nouvelle centrale photovoltaïque de 50 mégawatts.

La première pierre  de cet ouvrage, qui sera implanté à Toujounine (dans la banlieue Est de la capitale mauritanienne) a été posée vendredi dans le cadre des festivités marquant la célébration du 56é anniversaire de l’indépendance de la Mauritanie, prévue le lundi 28  novembre, au cours d’une cérémonie organisée en présence du président Mohamed Ould Abdel Aziz.

La durée des travaux est prévue sur une période de 13 mois.

« Les principales composantes de la future centrale sont « les ouvrages de génie civile nécessaires, un ensemble de 156.240 panneaux solaires produisant une puissance totale de 50 mégawatts, un dispositif de commande, les équipements électriques nécessaires au fonctionnement des installations et un poste d’évacuation de l’énergie de 33 KV ».

Ce projet « s’inscrit dans le cadre des objectifs fixés par le gouvernement dans le domaine du renforcement de l’offre en énergie, notamment la généralisation de l’accès des populations à l’électricité et l’amélioration de la qualité de la fourniture de l’énergie électrique,  et l’intégration à grande échelle des énergies renouvelables  pour la réalisation d’un mix optimal.

Il devrait ainsi contribuer à la sécurisation de la fourniture en énergie de l’agglomération de Nouakchott, à court, moyen et long terme ».

En Mauritanie le mix énergétique est estimé à plus de 30%.

 

Share Button