Par Aïda Lo 

zahra-maafiri-interview-750x524

« C’est la première fois que 30 pays africains prennent part à ce type de conférence pour faire entendre la voix du nouveau positionnement que veulent les pays africains dans la chaîne de valeur globale mondiale », déclare d’emblée Zahra Maafir, directrice générale du Centre marocain de promotion des exportations (Maroc Export). C’était en marge du lancement de la 11ème Conférence mondiale du Réseau des Organismes de Promotion du Commerce (OPC) à Marrakech, ces 24 et 25 novembre.

Pour la DG de Maroc export, cet évènement constitue une occasion pour démontrer le nouveau positionnement des pays africains dans la chaîne de valeur mondiale. Cette conférence qui œuvre pour le développement des échanges commerciaux internationaux, a placé l’Afrique au cœur de ses prérogatives. D’ailleurs, « le Maroc en tant que premier investisseur dans la région subsaharienne veut joindre sa voix à tous les pays africains pour leur accorder un traitement distingué», affirme Maafiri.

Pour Mamoun Bouhdoud, ministre délégué chargé des Petites entreprises et de l’intégration du secteur informel, « les OPC constituent un véritable outil pour la mise en œuvre de différentes stratégies sectorielles à travers la mise en place des feuilles de routes dédiées à la promotion du commerce et de l’investissement ».

 

Share Button