ok1

C’est le top départ pour le groupe Wafa Assurance en Côte d’Ivoire depuis ce mardi. La firme marocaine vient de faire officiellement son incursion sur le marché ivoirien de l’assurance avec deux filiales, Wafa Assurance et Wafa Assurance Vie, après avoir obtenu l’agrément des autorités ivoiriennes depuis le 2 février dernier.

« Nous venons apporter l’expertise d’un grand groupe en Côte d’Ivoire » avec l’ambition de «tirer le marché vers le haut » a déclaré Daouda Coulibaly, président du Conseil d’administration des deux filiales et par ailleurs directeur général de la SIB, la filiale bancaire ivoirienne du groupe Attijariwafa Bank.

Les deux nouveaux arrivants ont ainsi l’intention de bousculer la hiérarchie et figurer au nombre des leaders du secteur au cours des années prochaines. Pour ce faire ces derniers pourront s’appuyer sur le modèle bancassurance que Wafa Assurance groupe leader du marché de l’assurance au Maroc qui est le premier sur le continent  hors Afrique du Sud, a introduit avec succès au Maroc il y a 25 ans. « Nous sommes aujourd’hui pour la 8ème  année consécutive leader sur le marché marocain, un marché qui représente le double du chiffre d’affaires l’ensemble des compagnies d’assurance de la zone CIMA » a revendiqué Ali Habbraj, PDG du groupe cherifien.

Wafa Assurance va donc se déployer via le réseau de la SIB avec ses 54 agences dans le pays, mais également à travers le réseau traditionnel des agents généraux en mettant l’accent sur « la simplicité des offres » et l’ « innovation constante en matière de produits et de services », « le client n’achetant que les produits qu’il comprend » a fait remarquer M. Habbraj. Le tout avec comme promesse « aussitôt déclaré, aussitôt indemnisé », s’est-il engagé.

L’autre atout que veut porter le groupe est celui de la prévention des risques par une assistance permanente  de son portefeuille client. Ainsi, par le biais de cet « axe stratégique », des équipes d’experts dédiées interviennent en amont via des recommandations et même la sensibilisation des employés sur les risques industriels, alimentaires etc., toutes choses qui concourent à l’optimisation des coûts des contrats d’assurance, assure-t-on.

Marge de progression 

Avec 31 compagnies d’assurances, la Côte d’Ivoire génère 27% du chiffre d’affaires de la zone CIMA (Conférence interafricaine des marchés d’assurance, organisation qui regroupe 14 pays d’Afrique francophone). Mais le taux de pénétration n’est que 1,5% alors que la moyenne africaine est de 4%, a fait remarquer Adama Koné , le ministre ivoirien en charge de l’Economie et des Finances, soulignant qu’il y a « bien une bonne marge de progression à faire ».

Abidjan, qui porte à 6 le nombre de filiales africaines de Wafa Assurance, n’est qu’une autre étape d’un ambitieux plan d’expansion lancé en 2012 et  qui a vu la firme s’implanter déjà en Tunisie, au Sénégal et au Cameroun.

Au Maroc, le groupe Wafa Assurance revendique le leadership du secteur avec 22% de part de marché. Fin 2015, la firme à réalisé 600 millions d’euros, soit environ 394 milliards FCFA, de chiffre d’affaires pour un résultat net de 75 millions d’euros, soit 49,2 milliards FCFA.

Pour rappel, Wafa Assurance est une filiale du fonds d’investissement marocain SNI et d’Attijariwafa Bank, premier groupe bancaire et financier du Maghreb et sixième à l’échelle africaine.

 

Share Button