Par Jean Mermoz-Konandi, envoyé spécial à Marrakech

cop22-iso-1

L’organisation de la COP 22 s’est vue décernée ce vendredi le certificat de conformité aux normes ISO 20121, ce qui en fait la deuxième conférence onusienne, après la COP 21 de Paris, et le tout premier événement en Afrique à se voir ainsi distinguer.

La norme ISO 20121 spécifie les exigences applicables à un système de management intégrant le développement durable pour tous les types d’événements ou activités événementielles, et fournit des directives pour la mise en conformité à ces exigences.

Dans le cadre de l’événement, le comité de pilotage avait à cœur d’imprimer les principes du développement durable à ses actions. Il s’agissait de se référer à des indicateurs relatifs à la réduction des émissions des GES à la source (énergie, restauration, hébergement, les actions de réduction de consommation de papier, la gestion des déchets) et ceux liés aux aspects sociaux (emplois directs, nombres d’accidents, installations à destination des personnes à mobilité réduite, nombre de consultations médicales effectuées sur place).

« L’organisation d’une conférence aussi cruciale dans ces conditions est un challenge que le Maroc a su relever. La COP22 a été évaluée en plusieurs étapes comme tout à fait conforme aux exigences de la norme internationale ISO20121 », a souligné Marc Roussel, vice-président du groupe Bureau Veritas qui a conduit la certification.

A noter que le bilan carbone de la COP22 est en cours de réalisation. Et, une fois le bilan effectué, les émissions résiduelles de gaz à effet de serre seront compensées

 

Share Button