ashakacemAshakacem, la filiale cimenterie de Lafarge Africa, prévoit de procéder à la radiation volontaire de ses actions de la bourse nigériane (NSE), selon un communiqué publié jeudi 17 novembre 2016. La société déclare avoir pris cette  décision afin d’empêcher une action réglementaire de la NSE en raison d’une carence exceptionnelle de son flottant.

« Étant donné que moins de 20% des actions cotées de la société sont détenues par l’investissement public, AshakaCem est en violation des règles de cotation et donc susceptibles d’être obligatoirement radiées de la cote par The Nigerian Stock Exchange (NSE) », a déclaré la société.

Grâce au retrait volontaire d’AshakaCem, les administrateurs de la société protégeront l’entreprise de toute action coercitive ou sanction que la Bourse nigériane pourrait imposer, par exemple par un retrait réglementaire obligatoire et des dommages potentiels à sa réputation.

AshakaCem est devenue en octobre 2014 une filiale de Lafarge Africa, qui a été constituée cette année pour abriter les actifs nigérians et sud-africains de LafargeHolcim, la plus grande cimenterie au monde. Suite à deux appels d’offres, Lafarge Africa a augmenté sa participation dans AshakaCem à 84,97%, laissant un flottant de 15,03%.

Avec le processus de radiation volontaire, la cimenterie a indiqué qu’elle offrait aux actionnaires minoritaires plusieurs options de sortie incluant la négociation de leurs actions sur la NSE et l’échange d’actions AshakaCem pour les actions de Lafarge Africa sous certaines conditions spécifiques.

« Le retrait volontaire ne causera pas la perte des actions détenues par les actionnaires minoritaires en tant que tels, les actionnaires peuvent conserver leur appartenance à la société non cotée », précise les responsables de la cimenterie.

De plus, grâce au processus de radiation volontaire, les actionnaires minoritaires qui ne souhaitent pas être membres d’une société non cotée  auront la possibilité de quitter la structure.

Basée à Gombe, AshakaCem est l’une des quatre cimenteries contrôlées par Lafarge Africa au Nigeria. Les autres sociétés de ciment sont: Atlas Cement basé à Rivers State, United Cement Company du Nigeria (Unicem) basé à Cross River State, et LafargeWapco basé dans l’État d’Ogun.

Ablaye Modou Ndiaye 

Share Button