nour

L’accord signé entre l’Agence marocaine pour l’énergie durable (MASEN) et la banque allemande de  développement (KFW) boucle le financement de la station solaire Noor. Située aux portes du désert à Ouarzazate, cette centrale est présentée par ses concepteurs comme la future plus grande station solaire thermodynamique du monde.

Cette convention de financement signée ce mardi 15 novembre porte sur 60 millions d’euros (près de 700 millions de dirhams). Selon le patron de MASEN Mustapha Bakkoury, cet accord visant le financement de Noor 4 consiste à finaliser un complexe intégré multi technologique à l’horizon 2018.

La politique du royaume chérifien pour l’énergie solaire avance à grand pas. Déjà en février dernier, le projet de Noor I a été inauguré par le roi Mohamed VI. Une première tranche qui avait coûté plus de 600 millions d’euros, grâce à des financements de la BAD, la KFW, la Banque mondiale, l’Agence française de développement, la Banque européenne d’investissement, le fonds de technologies propres et la Commission européenne.

Les investissements de la KFW dans les différentes tranches du complexe géant Noor Ouarzazate  sont estimés à 864 millions d’euros.

Share Button