cop22gouv

Les pays développés, des institutions internationales et les pays développement ont lancé ce mardi à Marrakech un nouveau partenariat visant à accompagner ces derniers dans la mise en œuvre effective de leurs engagements de Paris.

Dans les faits, il s’agira d’apporter à ces Etats « le soutien technique et financier » dont ils ont besoin pour atteindre leurs objectifs climatiques et de développement durable, aussi rapidement et efficacement que possible.

« Le partenariat sur les NDCs (les plans nationaux pour le climat, ndlr) jouera un rôle vital dans la coordination et l’alignement des efforts pour soutenir les pays en développement et leurs actions climatiques nationales », a déclaré au cours du side event Barbara Hendricks, ministre allemande de l’Environnement.

 « Que cela soit en stimulant les investissements dans la technologie propre, en débloquant la finance climat ou en mettant en lumière de nouvelles pratiques, cette coalition mondiale aidera à fournir un soutien aux pays quand et où ils en auront besoin », a soutenu en outre le Dr Adrew Steer, président et PDG du World Resources Institute.

Coordonner les initiatives mondiales

Ce nouveau partenariat ambitionne par ailleurs de jouer  un rôle de coordonnateurs de l’ensemble des initiatives en cours au niveau mondial. Aussi, en parallèle à cet événement, le partenariat a également dévoilé le NDC Funding & Initiatives Navigator, la banque de données en ligne la plus importante sur la finance climat et les initiatives de soutien.

Développée en collaboration avec la CCNUCC, le gouvernement du Maroc, et l’agence de coopération internationale allemande pour le développement (GIZ), le NDC Funding & Initiatives Navigator permet aux pays d’identifier les fonds et les initiatives permettant d’accélérer les actions climatiques et de développement.

Actuellement, le NDC Funding & Initiatives Navigator couvre plus de 300 fonds bilatéraux et multilatéraux et initiatives de soutien liés à la mise en œuvre des NDCs et sur plus de 17 secteurs.

Présidée par les gouvernements du Maroc et d’Allemagne, la plateforme est ouverte à tous les pays et toutes les institutions financières pertinentes.

 

Share Button