Par Mamadou Aliou Diallo

image

Le cadrage et la sélection des projets en vue de l’accélération du développement du corridor « Dakar- Abidjan » long de 4500km était, ce lundi, au cœur d’un atelier d’échange à Conakry.

Objectif, promouvoir l’intégration physique et sous régionale des pays de la CEDEAO à travers le développement d’infrastructures routières, pour une meilleure fluidité des personnes et de leurs biens, afin de permettre aux pays membres, un libre accès à cet espace d’intégration économique ouest africain.

Ce corridor permettra aux pays membre de la CEDEAO de bénéficier d’une infrastructure routière adéquate qui permettra une meilleure interconnexion entre les 11 États de l’espace économique. Selon les autorités guinéennes, il sera étudié au cours de ces rencontres de trois jours, tous les projets allant dans ce sens, tout en respectant les règles et critères établis.

En somme, cela vise à accélérer le processus d’intégration socio économique des États membres de la CEDEAO à travers un plan stratégique qui, dans l’approche global du NEPAD, a pour but d’éradiquer la pauvreté, augmenter de façon substantielle la croissance et assurer un développement durable de l’Afrique.

Share Button