Pretoria, le 4 novembre 2016 (CEA) – Les innovateurs africains ne devraient pas se limiter à une seule langue pour développer des innovations qui visent à répondre aux besoins locaux de l’Afrique.

Cette remarque est survenue lors de la deuxième journée du Dialogue des experts de haut niveau (SED-2016) sur la Science, la technologie et l’innovation (STI), sous le thème « Les villes comme pôles d’innovation pour la transformation de l’Afrique ».


French

Source: Uneca Fr

Share Button