Par Nephthali Messanh Ledy

Les présidents du Togo, Faure Gnassingbé, et du Bénin, Thomas Boni-Yayi

Tout se conjugue pour le début effectif des travaux du barrage hydroélectrique d’Adjarala, projet commun au Bénin et au Togo. En effet, Exim Bank of China a accordé au Bénin, un prêt concessionnel de près de 150 milliards de F CFA pour les travaux confiés à l’opérateur chinois Sinohydro Africa, et qui devront s’effectuer sur quatre années.

Ce financement vient s’ajouter aux 36 milliards obtenus en mai 2016 par le chef de l’État togolais lors d’un voyage en Chine. Le coût global des travaux est estimé entre 275 et 300 milliards de F CFA.

Projet développé par les 2 pays pour faire face au déficit énergétique dont souffrent leurs économies respectives, le barrage sera construit sur 82,6 km² dans la localité d’Adjarala où le fleuve mono sert de frontière entre le Togo et le Bénin.

D’une hauteur de 50 m, sa production annuelle devra dépasser les 460 GW – soit près de 3 fois l’énergie électrique produite par le barrage commun de Namgbeto, situé au Togo.

Share Button