Par Nephthali Messanh Ledy 

Échanges de documents entre Sani Yaya et Christian Adovelande
Échanges de documents entre Sani Yaya et Christian Adovelande

Christian Adovelande, président de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), et Sani Yaya, ministre togolais de l’économie et des finances, ont signé ce vendredi à Lomé, un accord de prêt d’un montant de 6 milliards de FCFA pour le financement partiel d’un projet d’électrification rurale décentralisée, estimé à 20,2 milliards. On parle de 62 localités dans toutes les 5 régions économiques que compte le pays.

Identifié dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi (SCAPE), ce projet constitue la première des 3 étapes prévues dans la réalisation du Programme de Valorisation de l’Energie Solaire, dont le cout global est estimé à 80 milliards de FCFA. « Le gouvernement mettra tout en œuvre pour que le concours financier que le Togo vient d’obtenir soit intégralement affecté à sa réalisation », a indique le ministre Yaya.

Et de promettre que « toutes les dispositions seront prises pour l’accomplissement diligent des formalités d’entrée en vigueur de cet accord de financement en vue d’accélérer le démarrage effectif du projet ».

Cette nouvelle convention porte à 70 milliards, le montant des investissements de la BOAD dans le domaine de l’énergie. A terme, 12.300 ménages ruraux devront avoir accès à l’électricité à partir de 2018, ce qui devra contribuer à l’amélioration du taux d’électrification.

A noter que le projet également bénéficier d’un financement de 14,2 milliards du Fonds de Développement Énergie de l’UEMOA.

Share Button