Par Amadou Seck 

Les dockers du  Port Autonome de Nouakchott  (PANPA) dit « Port de l’Amitié » observent une grève depuis 48 heures, paralysant le fonctionnement de l’infrastructure.

Ces manutentionnaires protestent contre « la sortie TC » selon une source syndicale.

Les travailleurs manuels du port refusent le dépotage des conteneurs de marchandises en ville et exigent le retour à l’ancienne formule, en vigueur jusqu’en 2014.

Celle-ci consistait à réaliser le dépotage des marchandises au niveau du terre-plein port sur la base d’un  tarif de 1200 (3.03 euros) ouguiyas pour le déchargement de la tonne.

Une fois en ville, la tonne est déchargée pour 600 à 700 ouguiyas seulement

Ce  tarif représente un véritable manque à gagner pour les dockers,  qui se battent pour un retour à l’ancienne  formule en vigueur jusqu’en 2014.

 

Share Button