Le Conseil d’administration de la Banque Africaine de Développement (BAD) a approuvé, ce mercredi 2 Novembre 2016,  un prêt de 900 millions d’Euros pour le Programme d’Appui à la Compétitivité Industrielle et Energétique en Algérie (PACIE).

Ce programme vise à créer des conditions propices à une croissance inclusive en Algérie à travers la mise en œuvre de réformes économiques, de manière à assurer une consolidation budgétaire par l’amélioration de la mobilisation des recettes intérieures et la rationalisation des dépenses ; améliorer le climat des affaires grâce à l’ouverture de l’économie, à l’amélioration du cadre de l’initiative privée et de l’activité économique ; et améliorer l’efficacité du secteur de l’énergie et promouvoir les énergies renouvelables pour une offre énergétique durable.

Avec la baisse des recettes pétrolières, l’Algérie doit désormais mener une politique économique rigoureuse, en se basant sur une consolidation budgétaire, par une meilleure mobilisation de ses recettes et une rationalisation de ses dépenses. Elle doit également diversifier son économie et renforcer sa compétitivité en vue de créer plus d’emplois, surtout pour les jeunes.

Le PACIE s’inscrit dans le cadre du Nouveau Modèle de Croissance Economique (NMCE) 2016-2030 adopté le 26 juillet 2016. Il répond au besoin pour le pays d’améliorer la résilience et la compétitivité de son économie, et d’établir de solides bases pour une croissance durable, créatrice d’emplois et de richesse. Le PACIE, première opération financée dans le cadre du DSPI, met en exergue la coopération entre la Banque et l’Algérie pour la période 2016-2018.

Le PACIE est conforme à deux des cinq priorités institutionnelles (TOP5) de la Banque, notamment « Eclairer et fournir de l’énergie à l’Afrique » et « Industrialiser l’Afrique ». Par ailleurs, le programme est aligné avec les priorités stratégiques de la Bad dans les secteurs de l’énergie et de l’industrie. Le Programme aura également des effets d’entraînement important sur la priorité « Nourrir l’Afrique » en appuyant le développement des chaînes de valeur dans les régions, l’agriculture étant un secteur stratégique et, de manière transversale, sur la priorité « Améliorer la qualité de vie en Afrique ».

Le PACIE sera bénéfique à toute la population algérienne à travers l’amélioration de la compétitivité qui soutiendra la croissance et la création d’emplois. Il bénéficiera en particulier aux (i) PME  algériennes, (ii) aux investisseurs (iii) et aux autres actifs  dont une grande partie est constituée de jeunes et de femmes, qui tireront profit du nouveau système incitatif mis en place dans le cadre du statut de l’auto entrepreneur et du travailleur indépendant.

Le conseil a également approuvé le Document de Stratégie-Pays Intérimaire pour la période 2016 -2018, qui présente le cadre stratégique et le contexte du réengagement financier de la Banque en Algérie. Les interventions de la Banque s’articuleront autour de deux piliers: i) Appui à l’industrialisation, à l’amélioration de la compétitivité et au développement des chaînes de valeur; et ii) Soutien à la transformation du secteur énergétique.

 

Share Button