Par Élisabeth K

Dans un communiqué de presse sanctionnant son conseil d’administration, les Cimenteries du Cameroun (CIMENCAM) ont annoncé la cession totale des actions détenues par le groupe français LafargeHolcim dans le capital social de l’entreprise, à une joint-venture LafargeHolcim-Maroc Afrique, créée en juin 2016 et détenue à part égale par LafargeHolcim et la Société nationale d’investissement du Maroc.

A l’issue de cette opération, la joint-venture, qui ambitionne d’investir dans la production de ciment et de clinker en Afrique, détiendra 54,74 % des actions de CIMENCAM. L’Etat du Cameroun, à travers la Société nationale d’investissement du Cameroun, conserve ses parts actuelles, à savoir 43,08%. De même, le personnel salarié non expatrié conserve ses 2% du capital.

Créé en 1963, CIMENCAM est le leader des matériaux de construction au Cameroun avec un chiffre d’affaires de 67 milliards de F en 2015. Cependant, l’entreprise a vu ses parts de marché diminuer suite à la concurrence de nouveaux opérateurs, notamment Dangote Cement, filiale du Groupe Dangote.

 

Share Button