Par Amadou Seck

La Mauritanie va se doter d’une nouvelle loi sur le Partenariat Public/Privé (PPP). Ainsi, dans sa réunion hebdomadaire du jeudi 27 octobre, le  gouvernement  a examiné et adopté un projet de loi relatif à cette matière.

Ce  texte était en préparation dans le cadre d’un comité interministériel et d’un comité technique depuis plusieurs mois, explique le ministre de l’économie et des finances, Mr Moctar Ould Diaye.

 Le nouveau cadre juridique va  « couvrir  un champ très large de la notion de contrat de Partenariat Public/Privé (PPP), comprenant d’une part la réalisation de projets dans le cadre des concessions traditionnelles avec la  délégation  de service public tels que les contrats d’affermage et d’autre part, les contrats de partenariat public/privé à paiement public qui sont peu connus, car de conception plus récente » explique le communiqué du conseil des ministres.

De plus en plus en vogue, les  contrats de Partenariat Public/Privé (PPP) sont destinés l’Afrique à combler le cap en matière d’infrastructures.

Le principe des PPP  permet aux états de réaliser des infrastructures lourdes en transférant une partie des risques au secteur privé.

Il revient alors au partenaire privé de prendre toutes les précautions relatives aux dits risques : assurances, gestion de la fluctuation des taux de change, couverture face aux aléas, fluctuation des taux d’intérêt…..

Cette formule est viable dans le contexte d’un secteur privé fort apte à contribuer à la réalisation des infrastructures.

 

Share Button