Kigali- 28 Octobre 2016 (ECA)– Les outils actuels de mesure de la corruption sont majoritairement basés sur la perception, et ignorent la dimension internationale des actes et pratiques de corruption sur le continent, tels que les flux financiers illicites, indique le quatrième Rapport sur la Gouvernance en Afrique (AGR IV) lancé aujourd’hui à Kigali, au Rwanda.


French

Source: Uneca Fr

Share Button