Par Ndeye Magatte Kebe

L’Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA), filiale de la Banque Mondiale qui fournit des services d’assurance contre les risques politiques aux investisseurs et créanciers du secteur privé, a ouvert jeudi 27 octobre, ses portes à Dakar.

D’après Louise Cord, directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal, le Cap-Vert, la Gambie, la Guinée-Bissau et la Mauritanie, la Banque Mondiale va gagner en efficacité dans son travail avec l’installation de ce bureau régional à Dakar. Déclaration lors de la cérémonie d’ouverture des locaux de la structure.

« L’ensemble du groupe de la banque sera désormais en mesure de collaborer plus étroitement avec les États, les investisseurs et les partenaires, tout en répondant plus rapidement aux besoins sur place. »A t-elle indiqué.

Selon Keiko Honda, Vice-Présidente Exécutive et Président Directeur Général de MIGA, le centre de Dakar diffère sensiblement de ceux déjà ouverts ailleurs dans le monde. « En dehors de Washington, nos deux centres régionaux situés à Paris et à Singapour ont vocation, du fait même de leur localisation, de développer et améliorer nos relations avec les investisseurs. Avec sa création, il s’agira plutôt de rapprocher les gouvernements et les partenaires et de connaître de plus près les avancées des projets ».

L’Afrique est la région du monde où les activités de la MIGA connaissent actuellement l’expansion la plus rapide : plus de 40 % des garanties engagées au cours du dernier exercice budgétaire ont concerné ce continent. Actuellement, près d’un tiers du portefeuille de projets de la MIGA dans le monde, soit 48 opérations réparties dans 26 pays, se trouvent en Afrique.

Le nouveau centre régional se consacrera plus particulièrement, aux États fragiles et aux pays à faible revenu d’Afrique subsaharienne, qui bénéficient actuellement de 1,04 et 3,11 Milliards de dollars de garanties respectivement. Il se donne aussi pour priorité d’aider les pouvoirs publics à attirer des investissements étrangers dans des projets de lutte contre le changement climatique et de développement des énergies renouvelables.

Share Button