Sur la photo: Jonathan Dharmapalan, fondateur et PDG de e-Currency (à gauche) et Alioune Camara, PDG de la BRM.
La Banque Régionale de Marchés (BRM) et la société eCurrency Mint Limited (eCurrency) ont lancé une monnaie digitale dédiée à l’espace UEMOA. Dénommée «e-CFA», cette monnaie dévoilée le 27 octobre est en parfaite conformité avec la règlementation sur la monnaie électronique édictée par la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).
«Cette monnaie hautement sécurisée dénommée e-CFA, est compatible avec toutes les plateformes de paiement existantes et est assimilable à une monnaie réelle quoique sous forme digitale», annonce la BRM.
La distribution de la monnaie e-CFA commencera au Sénégal et sera étendue dans un second temps à la Côte d’Ivoire, au Bénin, au Burkina Faso, au Mali, au Niger, au Togo et en Guinée-Bissau. Instrument de haute sécurité digitale, le e-CFA pourra être détenu à travers tous types de compte mobile ou de porte-monnaie électronique garantissant en permanence la liquidité et permettant l’interopérabilité et la transparence au sein de tout l’écosystème digital dans l’UEMOA.
«Nous sommes résolument engagés à accroitre l’offre de services financiers numériques et à apporter des solutions pour une véritable inclusion financière en Afrique de l’Ouest», a déclaré Alioune CAMARA, Directeur Général du Groupe BRM. «Nous sommes très heureux de cet accomplissement et des avantages en perspective du e-CFA. En effet, une monnaie électronique d’émanation bancaire acceptée par tout le système bancaire et supervisée la banque centrale est la voie la plus sûre et la mieux sécurisée pour promouvoir l’économie numérique. Nous sommes en mesure à présent de faciliter l’interopérabilité de tous les systèmes de paiement mobiles. Ceci est un grand bond en avant pour notre zone !».
Avec à peine 20% de la population africaine ayant accès aux services financiers de base, disposer d’un moyen de paiement électronique sûr est un outil puissant d’inclusion financière. L’évolution vers une monnaie électronique ayant cours légal offrirait aux citoyens un moyen de transférer, payer et constituer une épargne à travers un instrument électronique sécurisé. Le e- CFA a été créé dans ce but ; à côté des autres formes de monnaie, elle permet de payer, envoyer, recevoir, épargner sous forme numérique.
«eCurrency a pour ambition, dans ce monde en évolution rapide vers le digital, de transposer à la monnaie électronique les caractéristiques de sécurité et de spécificité de la monnaie physique. Nous avons réussi cette mission importante dans l’espace UEMOA avec la création de e-CFA avec la BRM.» a déclaré Jonathan DHARMAPALAN, fondateur et PDG de eCurrency.
La monnaie électronique de la BRM ne peut être émise que par une institution financière agréée, utilisant la haute sécurité des protocoles cryptographiques pour empêcher la contrefaçon ou la compromission. Parce qu’elle est interopérable et qu’elle garantit la transparence, elle promeut la gouvernance et la réglementation par la banque centrale. 

Share Button