La  Banque africaine de développement annonce  la nomination de Pierre Guislain au poste de Vice-président du secteur privé, de l’infrastructure et de l’industrialisation avec effet au 1er décembre 2016. Il rejoint ainsi la haute direction de la Banque.De nationalité belge, M. Pierre Guislain occupe actuellement le poste de directeur central du pôle transport et technologies de l’information et de la communication à la Banque mondiale où il joue un rôle de leadership mondial dans les pratiques internationales. Il a bâti une carrière impressionnante à la Banque mondiale, sur une période de plus de 30 ans. Il a notamment été directeur du département chargé du climat des investissements au sein de la Société financière internationale et du Groupe de la Banque mondiale (2006-2014) et chef de la division des technologies de l’information et des communications du Groupe de la Banque mondiale de 2001 à 2005.

M. Guislain gère actuellement le portefeuille de pratiques internationales de la Banque mondiale estimé à 42 milliards $ et axé sur les infrastructures de transport, d’information et de communication. Grandement respecté pour le leadership dont il a fait preuve à l’échelle mondiale en incitant aux réformes réglementaires dans le secteur des télécommunications, le faisant passer d’une situation monopolistique contrôlée par les opérateurs à une situation de concurrence impliquant la participation du secteur privé, il a contribué à une dynamique qui est devenue par la suite un important moteur de croissance économique et de croissance du secteur privé, en particulier en Afrique.

M. Guislain jouit d’une grande expérience dans le développement du secteur privé et des infrastructures. En tant que directeur du département chargé du climat des investissements de la Société financière internationale, il a dirigé une équipe de 300 professionnels à travers le monde.

Avec, à son actif, un solide profil d’économiste et de juriste, M. Pierre Guislain a accumulé de nombreuses années d’expérience professionnelle et d’expérience à des postes de haut niveau à la Banque mondiale, la Société financière internationale (IFC) et l’Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA). En tant que directeur du département du climat des investissements de l’IFC, il a conseillé les gouvernements sur l’amélioration de leur climat des affaires et des investissements grâce à l’amélioration de l’enregistrement des entreprises, l’octroi de licences, la fiscalité des entreprises, l’investissement étranger direct, la logistique commerciale, la résorption de la dette, le règlement des différends commerciaux et les politiques de promotion du secteur privé. Il a réussi à intégrer des équipes issues de différentes entités de la Banque mondiale, de l’IFC et de la MIGA au sein d’un seul département.

Titulaire d’un Master en administration publique, économie et politique publique de l’Université de Princeton (Etats-Unis), M. Pierre Guislain est également titulaire d’une licence en droit belge et en droit international, ainsi que d’une licence en philosophie de l’Université Catholique de Louvain (Belgique).

 

Commentant sa nomination, Pierre Guislain a déclaré : « Je suis enthousiasmé par la vision et l’agenda de la Banque africaine de développement concernant l’expansion du secteur privé et de l’infrastructure pour aider à tirer l’industrialisation du continent. Je me réjouis à la perspective de travailler avec le Président Adesina, le personnel et les partenaires de la Banque pour appuyer l’accélération des investissements du secteur privé et le développement des infrastructures sur le continent ».

 

Le Président de la Banque africaine de développement, M. Akinwumi Adesina accueille cette nomination avec enthousiasme en soulignant que : « Pierre Guislain jouit d’un leadership mondial et d’une solide expérience dans les investissements du secteur privé et le développement des infrastructures, en particulier en Afrique. Son rôle de premier plan dans la révolution des réformes du secteur des télécommunications, à l’échelon mondial et en Afrique, est largement reconnu. Je suis ravi que Pierre dirige notre équipe, au moment où nous apportons notre appui aux pays africains pour accélérer les investissements dans le développement du secteur privé, des infrastructures et de l’industrie ».

Share Button