aaeaaqaaaaaaaageaaaajge5zmyynjk5lwvhm2mtndm5zi1iotexltgyogu4mdq0yjdina

Greenwish Partners, société d’investissement basée à Paris, spécialisée dans les énergies renouvelables en Afrique sub-saharienne, prévoit de construire deux centrales solaires dans le nord du Nigeria, avec une capacité de production totale de 100 mégawatts.

La construction de ces deux installations va commencer l’année prochaine et devrait coûter entre 130 à 150 millions de dollars, a déclaré à Bloomberg, la chef de la direction de GreenWish , Charlotte Aubin-Kalaidjian. Selon elle, la première centrale sera construite dans l’Etat de Kaduna, l’endroit où sera installé la seconde reste inconnue pour le moment.

« Le Nigeria est un marché très intéressant car il présente toutes les caractéristiques que nous recherchons en matière d’énergie», argue-t-elle.

Le Nigeria vise à obtenir 50% de son énergie à partir des énergies renouvelables, notamment l’énergie solaire, d’ici à 2020, avait soutenu en août  dernier le vice-président nigérian, Yemi Osinbajo.

Greenwish développe également des projets solaires pour les entreprises basées dans les pays d’Afrique de l’Ouest, y compris pour un réseau bancaire de 350 unités et 2.000 tours de télécommunications.

L’entreprise va inaugurer une usine de 20 mégawatts dans le nord du Sénégal ce 22 octobre. La station, construite par Vinci SA, a nécessité un investissement de 26 millions d’euros (28,6 millions de dollars) et fournira de l’électricité à 160.000 personnes à travers le réseau national.

 

Les centrales solaires au Sénégal et au Nigeria font partie du plan de Greenwish pour développer 600 mégawatts d’actifs d’énergies renouvelables en Afrique sub-saharienne d’ici 2020 pour un coût estimé à 1 milliard de dollars.

Share Button