estrac« En lieu et place de ce qui devait être une élection, a eu lieu une nomination » dégaine Jean Claude de l’Estrac.

D’une  plume alerte et précise, l’ancien candidat au Secrétariat Général de la Francophonie raconte les coulisses d’une « élection » qui a vu le choix des chefs d’Etat se porter sur Michaël Jean les les 29 et 30 novembre 2014, lors du XVe Sommet de la Francophonie.  Intitulé « De Hanoï à Dakar, le rêve brisé », l’ouvrage en librairie à partir du 27 octobre prochain déconstruit le discours dominant et mène le lecteur dans l’envers du décors.

 

 

livre-de-lestrac

  1. La petite île Maurice, terre plurilingue au large de l’Afrique, ose présenter la candidature de Jean Claude de l’Estrac pour succéder à Abdou Diouf à la tête de la Francophonie. C’est cette campagne et cette ambition francophone que l’ancien ministre mauricien et figure de proue de l’Indianocéanie, région qu’il a inscrite sur la carte du monde, raconte dans ce livre. Cet exercice original, où le récit et l’interview se nourrissent l’un l’autre nous révèle une personnalité marquante du monde francophone. Avec les dessous d’une campagne nécessaire pour la conquête de l’un des postes les plus convoités de la scène internationale.

Le propos enlevé de l’auteur nous plonge au cœur de l’échiquier diplomatique, entre le soutien du Quai d’Orsay, le jeu trouble de François Hollande, les appétits canadiens et la désunion africaine qui aboutissent à la rupture du « Pacte de Hanoï » et à la prise de pouvoir de la candidate de l’Amérique du Nord, écrit l’éditeur

Jean Claude de l’Estrac a été journaliste, entrepreneur, militant politique et ministre des Affaires étrangères et de l’industrie du gouvernement mauricien et ancien secrétaire général de la Commission de l’océan Indien. Il est aussi homme de lettres et amoureux des cultures francophones.


Siré SY, siresy@gmail.com

DG de CONVERGENCE FM, 103.9, la radio panafricaine

Share Button