Addis-Abeba, le 18 Octobre 2016 (CEA) – Il est urgent que les pays africains examinent et révisent leurs Contributions prévues déterminées au niveau national (INDCs) pour relever les défis qui peuvent affecter la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur le changement climatique selon Abdalla Hamdok, Secrétaire exécutif adjoint, Économiste en chef de la Commission économique pour l’Afrique.


French

Source: Uneca Fr

Share Button