Par Ndeye Magatte Kebe

4888447_6_8742_panneaux-solaires-a-ouagadougou_06715c3e9e12d52b9edc0fb93a95d603

Une centrale solaire, d’une puissance de 20 mégawatts crête, située à Bokhol (au nord du Sénégal), pour un coût de 25 millions d’euros soit 16  milliards de FCFA, sera inaugurée ce samedi 22 octobre 2016 par le président de la république Macky Sall.

Elle permettra d’alimenter 180 000 foyers dans la zone. Cette première unité sera la plus grande d’Afrique de l’Ouest.

En tout, sept projets de centrales solaires seront achevés d’ici décembre 2017 sur l’ensemble du territoire. Si l’on additionne toutes ces centrales, c’est une puissance de crête qui viendra alimenter le réseau de la Senelec.

Le Sénégal a aussi récemment signé des contrats concernant le parc le parc éolien de Taiba Ndiaye au nord de la région de Thiès. En tout, 48 centrales éoliennes seront construites d’une puissance totale de 150 mégawatts. Le chantier est prévu en 3 phases et va s’étaler jusqu’en 2020.

C’est dans le but d’augmenter sa production électrique via les énergies renouvelable, que l’Etat du Sénégal envisage de produire 20 % de l’électricité issue du solaire et de l’éolien d’ici 2020. Des centrales solaires seront alors installées dans différentes régions du pays. Cette stratégie nationale entre aussi dans l’optique de la création d’emplois mais aussi de développer des formations spécifiques à ce secteur.