Par Ndeye Maguatte Kebe

nn20130122a2a

L’Algérie s’est tournée vers le Japon pour la relance de sa production de gaz en essoufflement constant. JCG  Corporation a finalement décroché un contrat de 1,4 milliard de dollars au détriment de 12 autres concurrents  pour booster la production du champ gazier de Hassi Rmel.

En effet, touché de plein fouet par la chute des cours mondiaux du gaz et de la baisse de sa production, le gouvernement algérien voudrait se relancer en exploitant rationnellement les champs existants comme Hassi Rmel, Hassi Messaoud, Berkine et El Merk.

C’est dans ce sillage que JGC corporation a décroché un deuxième contrat auprès du japon, après un premier contrat attribué en Mars. L’objectif étant d’accroître la production du site gazier de Hassi Messaoud considéré comme le plus grand d’Algérie. Ce champ gazier est situé à 550 kilomètres au sud d’Alger et étend sur 70 kilomètres du Nord au Sud et à 50 kilomètres d’est en ouest.

Pour rappel, L’Algérie produit actuellement 132,2 milliards de mètres cubes de gaz d’après les chiffes officiels. Une production que les autorités espèrent porter à 165 milliards de mètres cubes gaz d’ici 2020.

 

Share Button