A  l’issue de la première tranche de l’émission de billets de trésorerie sur le marché financier régional de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), entamée le 1er septembre 2016, le Groupe bancaire Oragroup annonce avoir levé 21,2 milliards de francs CFA (32,3 millions d’euros), soit une sursouscription de 6 %. Cette opération par appel public à l’épargne fait suite à un prêt interbancaire de 20 milliards de francs CFA obtenu en juillet dernier auprès de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD).
« Cette confiance renouvelée des différents acteurs et investisseurs de la sous-région confirme la solidité de notre modèle et le potentiel de croissance du Groupe. Ces nouvelles marges de manœuvre vont nous permettre d’investir dans l’extension de notre réseau Orabank et des services à notre clientèle, les particuliers et les PME principalement. Cette synergie entre une banque à vocation panafricaine et les investisseurs régionaux est un motif de satisfaction car elle contribue au développement d’un secteur financier ouest-africain capable de financer nos économies », explique Binta Touré Ndoye, Directrice Générale d’Oragoup.
La durée de l’emprunt sur 18 mois assure un taux d’intérêt de 5,75 % brut par an. Ce programme d’émission – agréé par la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et arrangé par les deux sociétés de gestion et d’intermédiation SGI Togo et CGF Bourse – bénéficie d’une garantie à 100 % du Fonds Gari avec l’appui de son principal actionnaire African Guarantee Fund (AGF) créé par la Banque Africaine de Développement (BAD). Cette première phase de l’émission sera suivie d’une seconde tranche de 15 milliards de francs CFA qui se déroulera début 2017.
Depuis 2009, Oragroup a connu une très forte croissance, passant d’une présence dans cinq pays de l’Afrique de l’Ouest et Centrale à une dimension panafricaine avec des filiales dans douze pays répartis sur quatre zones monétaires. Cette forte croissance a notamment été accélérée par l’acquisition du réseau des Banques régionales de solidarité (BRS), en 2013. En sept ans, la taille du bilan a été multipliée par 7 pour atteindre 1 492 milliards de francs CFA (2,2 milliards d’euros), les dépôts de la clientèle par 5,5 à 952,3 milliards de francs CFA (1,4 milliard d’euros) et les crédits par 8 à 905,2 milliards de francs CFA (1,3 milliard d’euros). En 2015, le produit net bancaire s’est élevé à 94,2 milliards de francs CFA (143,6 millions d’euros), en progression de 16% par rapport à 2014. Le Groupe compte aujourd’hui 1 650 collaborateurs et plus d’une centaine d’agences.

Share Button