L’Agence Française de Développement a accordé un prêt de 9,8 milliards de francs CFA à la société Hygiène et salubrité du Cameroun (HYSACAM) .Ce montant va permettre à ladite société de renouveler son parc automobile. Le financement s’est effectué à travers  Proparco le guichet de l’agence dédié au financement du secteur privé.

 

L’information  a été rendue publique par l’entreprise camerounaise  car ce financement constitue une bouffée d’oxygène pour cette société   appelée à étendre ses activités dans d’autres villes du pays.

 

A travers ce financement, HYSACAM projette en effet d’acquérir 200 nouveaux véhicules afin de renforcer et améliorer la collecte et le ramassage des ordures ménagères dans plusieurs villes camerounaises.

 

Pour en arriver là, Proparco a, courant août 2016, procédé à une évaluation environnementale et sociale des activités d’HYSACAM en conduisant un diagnostic sur la collecte et le stockage d’ordures ménagères solides sur quatre villes couvertes par l’entreprise. Il s’agit des villes de Yaoundé, Douala, Bertoua et Edéa.

Le financement consenti par Proparco arrive dans un contexte où HYSACAM fait face à des difficultés endogènes et exogènes, ce qui avait provoqué il y a quelques semaines, l’amoncellement des ordures à Yaoundé et à Douala.

 

Rappelons que Proparco est une filiale de l’Agence Française de Développement (AFD) dédiée au secteur privé, Proparco intervient depuis près de 40 ans en faveur du développement durable.

Présente dans 80 pays d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine ou encore du Moyen-Orient, elle participe au financement et à l’accompagnement d’entreprises et d’institutions financières.

L’action de Proparco se concentre sur les secteurs clés du développement à savoir  les infrastructures avec un focus sur les énergies renouvelables, l’agro-industrie, les systèmes financiers, la santé, l’éducation…