Par Dia El Hadji Ibrahima, envoyé spécial.

Thierry Hot, initiateur du forum.

Un événement qui mobilise l’Afrique et l’Europe des affaires et des médias. Lancé par Thierry Hot, le Rebranding Africa Forum a acquis ses lettres de noblesse en se positionnant au rang des rencontres stratégiques sur l’économie africaine. 

Après le Sénégal en 2015, c’est au tour du Burkina Faso d’être à l’honneur pour cette troisième édition qui se tient du 13 au 15 octobre à Bruxelles, capitale de l’Europe. Il sera question de l’industrialisation de l’Afrique. 
Le président Roch Marc Christian Kaboré, à la tête d’une forte délégation d’acteurs publics et de représentants du secteur privé, viendra présenter son Plan de développement économique et social (PNDES, 2016-2020) aux investisseurs. Le plan table sur une croissance de 8,5% en moyenne entre 2016 et 2020. L’investissement nécessaire au financement de ce programme de développement atteint 15 000 milliards de FCFA financé sur ressources internes à 65%.
La délégation Burkinabé comprendra notamment les ministres de l’Economie et des Finances, des Mines et la Directrice générale de l’Agence pour la promotion des investissements (API-BF).

Le RAF « pose plus concrètement les vrais problèmes de l’Afrique, dans une posture à la fois pédagogique et prospective », selon son initiateur, Thierry Hot, également Conseiller du Président Rock Kaboré.
Organisé par Rebranding Africa , en partenariat avec le Groupe Samori Media Connection (Belgique), Rebranding Africa Forum favorise des rencontres de haut niveau et des débats pertinents entre décideurs politiques et économiques, experts et consultants sur les problématiques de développement du continent, patrons d’institutions d’Afrique et d’Europe.

Ce contenu pourrait également vous intéresser