screenshot_2016-10-11-18-55-21-1
Le rand sud-africain a perdu ce mardi 3,4 points par rapport au dollar ce mardi, après que la justice sud-africaine ait annoncé des poursuites contre Pravin Gordhan, le ministre des Finances.

Au cours d’une conférence de presse à Pretoria, le procureur général, Shaun Abrahams, a justifié sa décision, arguant que ce dernier avait « délibérément trompé » l’administration en 2014 en donnant, dans des conditions « particulièrement avantageuses », son feu vert au départ anticipé à la retraite d’un haut fonctionnaire, réembauché par la suite comme consultant.
Le préjudice en cause porte sur la somme de 1,1 million de rands, soit environ 70 000 euros.
La décision vient accentuer un peu plus la pression sur cette figure de proue du système financier sud-africain. En effet, l’argentier de 67 ans est en délicatesse avec le pouvoir de Pretoria après des révélations sur un prétendu système d’espionnage de personnalités politiques, dont Jacob Zuma, qui aurait eu cours alors qu’il était commissaire du fisc sud-africain entre 1999 et 2009. Une question pour laquelle il avait refusé de répondre à une convocation des autorités policières en août dernier.
Engagé contre la corruption et considéré comme le rempart contre les tentatives de dérives budgétaires du gouvernement, Pravin Gordhan a toujours eu les faveurs des investisseurs qui avaient salué son retour au gouvernement en décembre 2015, dans un contexte de crise économique.
Dans un communiqué publié mardi, le président Jacob Zuma a réaffirmé son soutien à Gordhan, ajoutant que la décision arrivait à un moment sensible alors que ce dernier conduisait la politique de relance de la première économie du continent.
Pravin Gordhan doit se présenter au tribunal ce 2 novembre.

Ce contenu pourrait également vous intéresser