62733-largeprvw

En marge des assemblées annuelles de la Banque mondiale à Washington, la République du Sénégal et la Banque européenne d’investissement (BEI) ont signé ce jour un accord de prêt de 100 millions d’EUR qui permettra de financer un projet visant à assurer l’approvisionnement en eau de la ville de Dakar.

L’accord de financement et la convention de projets relatifs au prêt pour l’approvisionnement en eau ont été signés par Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI, Amadou Ba, ministre sénégalais de l’économie, des finances et de la planification, et Charles Fall, directeur général de la compagnie nationale des eaux (SONES).

L’intervention de la BEI servira à financer la construction d’une station d’épuration d’une capacité de 100 000 m³ d’eau potable par jour (capacité maximale de 200 000 m³ par jour si nécessaire) et d’une conduite d’environ 210 km.

Le projet desservira une population de 3,9 millions de Sénégalais (28 % de la population nationale), dont 3 millions situés dans la région de Dakar, ainsi que celle située dans les villes traversées par la nouvelle conduite (Thies, Tivaouane, Louga, etc.). Il contribuera à combler le déficit en eau que connaît actuellement la capitale du pays, singulièrement les banlieues, pour assurer la viabilité de l’approvisionnement en eau. La Société nationale des eaux du Sénégal (SONES) sera chargée de la mise en œuvre du projet.

Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI, a commenté cette signature en ces termes : « Ce financement revêt une importance capitale pour le Sénégal et elle aura une incidence sociale et économique considérable. L’accès à l’eau propre est l’une des priorités de la BEI dans le domaine du développement durable parce qu’il permet à chaque habitant de vivre et travailler dans des conditions optimales. La Banque est fière de ce partenariat avec les autorités sénégalaises qui s’avère déterminant pour renforcer l’approvisionnement en eau dans le pays. »

Il s’agit du quatrième projet que la BEI mène avec le secteur sénégalais de l’approvisionnement en eau et de la troisième opération réalisée avec cette entreprise publique depuis sa fondation en 1996.

La Banque européenne d’investissement est la première banque publique internationale au monde et elle a prêté, au cours des cinq dernières années, près de 12,8 milliards d’EUR à l’appui d’investissements sur le continent africain.