Par  Ndeye Maguatte Kebe

9980-belle-annee-pour-l-eolien-et-le-solaire-en-2014

Le dernier rapport de la Banque Africaine de Développement (BAD)  intitulé « Le secteur des énergies renouvelables et l’emploi des jeunes au Maghreb » mentionne que de nombreux projets éoliens et solaires sont encore en préparation et leur mise en œuvre pourrait être accélérée.

Le rapport indique auparavant que les conditions instaurées par le cadre législatif et la réglementation ne sont pas toujours favorables au développement des énergies renouvelables, mais ce secteur enregistre une accélération dans presque tous les pays du Maghreb.

L’intérêt de plus en plus vif montré aux niveaux international, national et local à investir dans les systèmes d’énergie éolienne et solaire peut être davantage attisé par une libéralisation progressive du secteur des énergies renouvelables et des incitations financières accrues, ajoute -t-on dans le document.

Le rapport indique  également que l’on devrait s’attendre à des taux élevés de croissance, en particulier en ce qui concerne l’énergie éolienne dans le monde. Ce serait également, dans le moyen terme, le cas pour le Maghreb. Les énergies renouvelables deviendront plus compétitives et seront moins tributaires des subventions, à la faveur des avancées technologiques auxquelles on devrait assister au cours des prochaines années. Le nombre d’emplois verts augmentera, mais les attentes doivent être réalistes.

Selon le document, le développement de nouveaux profils d’emploi vert ou l’« écologisation » des emplois classiques représente un moteur important et novateur pour les systèmes éducatifs, les stratégies d’emploi et le contexte économique général.

Ainsi souligne le rapport, des avancées dans le développement des systèmes énergétiques interconnectés parmi les pays du Maghreb, leurs autres voisins africains du Sud et leurs voisins européens dans le Nord peuvent également donner une impulsion à l’expansion des marchés nationaux des énergies renouvelables.

 

Share Button