C’est une première dans les annales de la SEC. Le gendarme du marché financier américain a lourdement condamné le hedge fund Och-Ziff Capital Management Group à une amende de 413 millions de dollars pour des charges de corruption en République Démocratique du Congo (RDC) et dans d’autres pays africains.
Le fonds aurait versé des pots de vins à des officiels de cinq pays africains pour obtenir des permis miniers et pour influencer de hauts responsables. La décision de la Securities and Exchange Commission constitue un précèdent de nature à obliger les entreprises américaines opérant en dehors du territoire de leurs pays à respecter la loi. La justice américaine s’est saisie du dossier.