screenshot_2016-09-30-12-39-12-1

Shiloh Manganèse va investir environ 10 milliards FCFA, soit 15,24 millions d’euros, dans ses deux concessions minières de manganèse dans le nord ivoirien, dans la région du Poro (départements de Korhogo et de Dikodougou).

Cet investissement « initial » sur la « période 2017-2018 » est destiné à l’exploitation d’un domaine concédé de 96 km², disposant de réserves prouvées de 4 millions de tonnes de minerais.

La firme a signé ce jeudi, avec le gouvernement ivoirien, une convention garantissant « une stabilité fiscale pendant la durée de l’exploitation » estimée à 12 ans. Un délai susceptible d’être rallongé au regard des découvertes additionnelles évaluée à « 1,185 millions de tonnes » selon Philippe Blekahi, administrateur de la société.

200 emplois sont prévus pendant la phase de construction, un chiffre qui sera revue à la hausse une fois les sites opérationnel, courant 2017.

Shiloh Manganèse est la quatrième mine de manganèse ivoirienne après celles de Bondoukou, Lozoua (Grand-Lahou) et Kaniasso (Minignan). La production locale a atteint un pic à 362 000 tonnes en 2014 avant de chuter à 263,2 mille tonnes, en raison des cours internationaux à la baisse. Toutefois, pour Kannoth Haridas, directeur général de l’entreprise, « les conditions politiques, sociales et surtout économiques sont réunies et suffisent » pour démarrer le projet.

Ce contenu pourrait également vous intéresser