Par Amédée Mwarabu

arton1354

La Banque centrale du Congo relève son taux directeur de 2% à 7%, selon un communiqué du Comité de politique monétaire parvenu aujourd’hui à Financial Afrik.

« Eu égard à l’accélération du rythme de formation des prix intérieurs sur le marché de biens et services et l’accélération des tensions sur le marché des changes, le Comité de politique monétaire  a décidé de modifier le dispositif de la politique monétaire en augmentant le taux directeur de 5 points de pourcentage. Ce dernier passe de 2% à 7% », note un communiqué signé le 28 septembre par le gouverneur de la Banque centrale, Deogratias Mutombo Mwana Nyembo, qui est également Président du Comité de politique monétaire.

« Pour ceux qui est des taux débiteurs des banques commerciales, ils restent plafonnés autour de 19% en monnaie nationale et 14% en devises », précise-t-on dans le communiqué.

« S’agissant des coefficients de la réserve obligatoire, ils sont maintenus respectivement à 10% et 9% pour les dépôts en devises à vue et à terme. Quant à la régulation de la liquidité, elle va se poursuivre via l’adjudication du Bon BCC », souligne la Banque centrale.

C’est depuis août 2013 que la Banque centrale du Congo a fixé à 2% son taux directeur.

Depuis janvier 2016, les principaux indicateurs macroéconomiques de la RDC ne cessent de se détériorer à la suite de la baisse sur le marché international des prix de ses principaux produits d’exportation notamment le cuivre et le pétrole.