Par Nephthali Messanh Ledy

screenshot_2016-09-27-09-13-24-1

Pour 2017, les recettes budgétaires totales du Burkina se chiffrent à 2.004.477.900.000 F CFA, dont 1.438.265.000.000 de francs au titre des recettes propres et 566.212.900.000 francs au titre des ressources extraordinaires. Annonce faite mercredi 21 septembre par le gouvernement de Paul Kaba Thiéba à l’issue d’un conseil des ministres.

Ces recettes connaissent ainsi une hausse de 27,42% par rapport aux prévisions rectifiées de l’année en cours. Les priorités du budget de l’Etat, exercice 2017 « ont été définies sur la base des objectifs fixés dans le Plan national de développement économique et social (PNDES) et prennent en compte les implications tirées de l’analyse de l’environnement économique et social », précise l’exécutif.

Coté dépenses, les chiffres atteignent 2.407.969.350.000 francs contre 1.799.563.564.000 francs en 2016. Soit une augmentation en valeur relative de 33,81%.

Cette hausse, explique-t-on, est liée à l’accroissement des dépenses d’investissement qui passent de 710.473.227.000 francs cette année à 1.229.792.818.000 francs en 2017, soit un accroissement de 73,09%.

Des hypothèses sur la base desquelles la croissance du Produit intérieur brut (PIB) est projetée à 8,37% en 2017 contre 4% en 2015 et 5,2% attendue en 2016.

Ce contenu pourrait également vous intéresser