Par Bandiaré Ndoye

bceao

Suite aux différents cambriolages des différentes agences de l’institution bancaire sous régionale durant la decennie de crise qu’a traversé le pays, la BCEAO exige 50 milliards de FCFA  la Côte d’Ivoire en guise de remboursement.

L’information a été donné à l’occasion de la dernière journée de formation des cadres du Ministère de l’Economie, des Finances et du Budget sur la nouvelle « loi organique relative aux lois des finances ». La rencontre s’est tenu à l’es Esie de Bingerville le 22 Septembre dernier.

Mais l’information n’a pas plu à certains des participants présents lors de cette journée de formation. Pour eux , ce n’est pas logique que le contribuable ivoirien paie pour une faute qu’elle n’a pas commise.

« C’est inadmissible que ce soit encore le contribuable qui paie. Les auteurs des casses sont là et  il revient à la justice de les contraindre à rembourser » a affirmé un cadre du budget sous le couvert de l’anonymat.

Les cadres du budget ivoirien estiment  également que « les braqueurs et le pilleurs sont connus de tous » alors le remboursement ne revient aux ivoiriens.

 

Share Button