A general view shows the Saudi Aramco oil facility in Dammam city, 450 kms east of the Saudi capital Riyadh, 23 November 2007. Sky-rocketing oil prices that are within striking distance of 100 dollars a barrel have flooded the coffers of the six Gulf Cooperation Council (GCC) members -- Bahrain, Kuwait, Oman, Qatar, Saudi Arabia and United Arab Emirates -- which supply one fifth of world demand. AFP PHOTO/HASSAN AMMAR (Photo credit should read HASSAN AMMAR/AFP/Getty Images)
Aramco,  Dammam city, 450 kms de  Riyad, 23 November 2007. AFP PHOTO/HASSAN AMMAR.

Le patron du géant pétrolier saoudien Aramco Amine Nasser a indiqué lundi qu’il avait fixé comme objectif d’introduire en Bourse Aramco en
2018, ce qui marquerait un tournant stratégique pour ce groupe public qui assure la totalité de la production de brut saoudienne.

Aramco, au coeur de l’ambitieux plan Vision 2030 présenté en avril pour diversifier l’économie de l’Arabie et réduire sa dépendance du
pétrole, sera cotée sur le marché boursier saoudien, Tadawul, et potentiellement à l’étranger, en fonction des études en cours, a dit
son patron.

Le plan du gouvernement saoudien prévoit la cession de 5% d’Aramco pour constituer un fonds souverain de quelque 2.000 milliards de dollars.