Le Premier Ministre chinois Li Keqiang a fait savoir, le 21 septembre , lors d’une rencontre avec des personnalités américaines à New York, que son pays avait décidé de désigner une banque à New York comme banque de compensation en RMB et encourageait les banques new-yorkaises qualifiées à déposer leur candidature pour mettre en place des banques de compensation en RMB. 
L’annonce a été faite lors d’un dîner de bienvenue offert en son honneur par le Club économique de New York, le Comité national sur les Relations américano-chinoises et le US-China Business Council. 

Dans ce cadre, la Banque populaire de Chine a autorisé à la succursale de la Banque de Chine à New York à fournir des services de compensation en RMB aux États-Unis. La mise en place de cette banque de compensation facilitera davantage l’utilisation du RMB aux États-Unis et les transactions transfrontalières en RMB et marque un jalon important dans l’internationalisation du RMB.

En septembre 2015, la Chine et les États-Unis se sont accordés pour renforcer la coopération dans les opérations en RMB. Et en juin dernier, à l’issue du 8e Dialogue stratégique et économique sino-américain, les deux parties ont annoncé continuer à développer les capacités de transaction et de compensation du RMB aux États-Unis.

La Banque de Chine avait déclaré s’engager à s’acquitter des responsabilités relevant de la banque de compensation, à intensifier la coopération avec les banques implantées aux États-Unis, à accroître les opérations commerciales réglées en RMB et à augmenter les capacités d’opérations de change du RMB. Elle s’est également engagée à renforcer la coopération avec les opérateurs du marché comme les bourses, à développer des obligations et produits dérivés en RMB répondant aux besoins du marché et à créer un pont financier facilitant les échanges et les investissements entre la Chine et les États-Unis.

Ce contenu pourrait également vous intéresser