La chute des cours de pétrole a affaibli les comptes publiques du Nigeria et fragilisé le secteur bancaire nigérian aux yeux de l’agence Standard and Poor’s. Après la dégradation, le 16 septembre dernier, de la note souveraine du pays, passée de B+ à B, c’est au tour du secteur bancaire de voir l’appréciation de leur signature revue à la baisse. “La propension du gouvernement à supporter le secteur bancaire est incertaine” selon l’agence. D’où la dégradation de la note des banques suivantes:
·         Access Bank PLC (ABC), de ‘B+’ à ‘B’.

·         Guaranty Trust Bank PLC (GTB), de ‘B+’ à ‘B’.

·         Stanbic IBTC Bank PLC (Stanbic), de ‘B+’ à ‘B’.

·         Zenith Bank PLC (ZNB), de ‘B+’ à ‘B’.’.

·         Ecobank Nigeria Ltd. (ECN) de ‘B+’ à ‘B’.

·         Fidelity Bank PLC (FID), de ‘B’ à ‘B-‘

·         First City Monument Bank (FCMB), de ‘B’ à ‘B-”.

Par ailleurs, S&P a reconduit la note B-/C à long et court terme attribuée à FirstBank of Nigeria Ltd et FBN Holdings PLC. En vigueur depuis le 22 juin 2016, La surveillance de crédit sur ces deux institutions est levée. La perspective reste toutefois négative.une mesure qui ne concerne pas Diamond Bank PLC dont la mise sous surveillance de la note ´B-‘ a été reconduite avec une implication négative.

Ce verdict sévère est en ligne avec les perspectives du pays. L’agence S&P s’attend â une contraction du PIB nigérian de 1% en 2016 suivie d’une croissant de 2% en 2017.  

Ce contenu pourrait également vous intéresser