bhciLa primature ivoirienne  par l’intermédiaire de son comité de privatisation a démenti  ce 22 septembre  dans un communiqué la cession de la banque de l’habitat  de la Cote d’Ivoire (BHCI).

Le 16 septembre dernier, c’est  sur la bourse de Tunis que la banque de l’habitat de Tunisie avait indiqué s’être « positionnée acquéreuse de 349.700 actions, soit 51,6% dans le capital de la BHCI » et que son dossier a été accepté par le comité de privatisation ivoirien.  Trois jours plus tard, le 19 septembre,  le directeur général de la banque de l’habitat de la Tunisie, Ahmet Rjiba a confirmé sans ambigüité tous les détails de cette cession.

Toutefois, le comité de privatisation de la Cote d’Ivoire précise dans son texte que « contrairement aux allégations parues dans la presse, l’acquéreur de la participation de l’État n’a pas encore été choisi ».

Le  comité ajoute « préparer actuellement la mise en œuvre du processus devant aboutir à cette cession ». Tout porte à croire que la partie tunisienne a annoncé la nouvelle un peu trop vite, ce qui a pris de court le gouvernement ivoirien.

Share Button